Jeux de cartes traditionnels

Jeux de cartes traditionnels

 

Les jeux de cartes traditionnels : un incontournable dans les familles françaises

Que sont les jeux de cartes ?

Les jeux de cartes sont des fiches cartonnées qui sont illustrées de motifs. À leur dos on retrouve une face qui sera la même pour toutes les cartes du paquet, à leur face on retrouvera des valeurs et des figures différentes. Il existe des jeux de 52 cartes, des jeux de tarots… À la vue de leur démocratisation, les cartes ne sont plus seulement utilisées pour le jeu aujourd’hui, elles peuvent être utilisées pour la cartomancie…

L’origine des cartes à jouer est chinoise, elles seraient apparues pendant la dynastie Tang. Avant d’atteindre l’Europe, les cartes ont d’abord atteint le Proche-Orient. Ces jeux étaient déjà composés de 52 cartes. Les cartes à jouer sont seulement arrivées en Europe au XIVe siècle. Elles ont soit été rapportées par les Arabes, soit échangées par des marchands Mongols le long de la Route de la soie. Les cartes de tarot quant à elles apparaissent vers 1440 en Italie du Nord. En 1858, en France, le célèbre maître cartier Baptiste-Paul Grimaud commence à faire des coins arrondis afin d’éviter que les cartes ne s’abîment rapidement. Avant 1800 le dos des cartes était blanc. Et les américains commencèrent à placer des publicités diverses sur le dos des cartes avant d’y insérer des motifs comme on retrouve aujourd’hui.

Certains jeux traditionnels comme la belote et le skat, le Valet est plus puissant que le Roi. Cela servait à la base à véhiculer une idéologie révolutionnaire, comme quoi le valet se révolte et vainc le Roi. En 1704, le Père Menestrier voyait que les jeux de cartes étaient en fait le reflet d’une société. Le clergé était représenté par le cœur, la noblesse par le pique, la bourgeoisie par le carreau et les paysans par le trèfle. En 2003, au cours de la guerre d’Irak, les soldats américains reçurent des jeux qui représentaient les responsables politiques irakiens recherchés.

Des maîtres cartiers à l’industrialisation des cartes à jouer

À leurs débuts, les cartes à jouer étaient peintes à la main par des artistes célèbres et étaient donc consacrée à l’élite. Les jeux de cartes vont par la suite pouvoir croitre avec des techniques de fabrications économiques. On trouvait par exemple des cartes d’une qualité plus que médiocre et plus tard l’imprimerie a permis de grands progrès. La montée des cartes à jouer inquiète rapidement l’Église qui va interdire l’usage de ces cartes. À Nuremberg et à Bologne on va même jusqu’à détruit tous les jeux de cartes. Pendant les 400 premières années des cartes à jouer, il y a eu très peu d’évolution dans la fabrication de celles-ci, jusqu’au XVIIIe siècle où les artisans vont être remplacés par des industriels. En France le plus notable d’entre eux est B.P Grimaud qui va se servir de nouveaux procédés de fabrications et qui va arrondir les coins des cartes. Les jeux de tarots fleurissaient en Allemagne et pour lutter contre cela, en 1900, l’administration française confia pour mission à B.P Grimaud de créer un nouveau jeu de tarot. Aujourd’hui des jeux traditionnels comme la belote ou le tarot sont encore bien populaire, cependant c’est réellement dans les jeux de société que les cartes à jouer prospèrent.

Les cartes à jouer, toutes différentes

Il existe une multitude de différence entre deux paquets de cartes à jouer, vous n’y avez probablement pas prêté attention, mais sachez qu’elles existent ! Par exemple le format de cartes peut changer, pour les cartes dites de « patience », le format sera un petit peu plus petit que pour les cartes de belote et de rami, les cartes de bridge seront légèrement plus larges que les cartes de rami et les cartes de poker seront les plus larges. Les cartes à jouer pour le tarot sont également plus longues que toutes les autres cartes.

On retrouve différentes figures sur nos jeux de cartes actuels, pour les jeux de cartes comme la belote, le rami on retrouvera des figures françaises, pour le poker on préfèrera utiliser les figures américaines. Dans tous nos paquets de cartes on retrouve des jokers, mais que sont-ils exactement ? Souvent représenté par un bouffon, il apparaît officiellement dans les jeux de cartes français en 1902. Les cartes présentent également des petits détails, par exemple, les dames regardent toutes dans le même sens sauf la dame de pique qui est la seule dame de profil. Pareil pour le roi et le valet de carreau qui sont les seules figures de profil.

Les index français dans les cartes à jouer ont en générale 4 coins (4 fois la valeur marquée), tandis que dans les index américains, ils ont en général seulement 2 coins. Les jeux de cartes sont quasiment tous vendus dans un étui cartonné, dans certains cas elles sont également vendues dans un étui plastifié.

Cartes à jouer françaises, nos figures sont uniques

Dans nos jeux de cartes à jouer, vous avez probablement remarqué que les figures avaient un nom. Cela est encore du aux anciens jeux de cartes et le fait de nommer toujours ces figures ne s’est pas perdu. Si vous ne connaissez pas encore le nom de vos figures favoris, c’est le moment de les apprendre :

  • Valet de cœur : Lahire (un compagnon de Jeanne d’Arc)
  • Valet de carreau : Hector (un héros durant la guerre de Troie)
  • Valet de pique : Ogier (un preux de Charlemagne)
  • Valet de trèfle : Lancelot (le célèbre Lancelot du Lac)
  • Dame de cœur : Judith (un personnage biblique)
  • Dame de carreau : Rachel (un personnage biblique)
  • Dame de pique : Pallas (Le deuxième prénom de la déesse Athéna)
  • Dame de trèfle : Argine (anagramme de regina signifiant reine en italien)
  • Roi de cœur : Charles (le célèbre empereur Charlemagne)
  • Roi de carreau : César (l’illustre Jules César)
  • Roi de pique : David (héros biblique)
  • Roi de trèfle : Alexandre (l’héroïque Alexandre le Grand)

Les principaux fabricants de cartes à jouer sur le marché

Bicycle

Bicycle a été fondée en 1885. Les cartes à jouer Bicycle développent rapidement un succès incroyable. Aujourd’hui la marque est devenue une licence, ainsi, plusieurs entreprises en produise et cela permet une création incroyable de produits dérivés.

Les cartes à jouer Bicycle sont surtout utilisés par les magiciens et dans le poker. Les cartes possèdent une finition « air-cushion » qui a été brevetée par Bicycle. La surface de leurs cartes sont remplis de petits trous qui permettent à l’air d’y entrer et donc d’obtenir une meilleure glisse des cartes.

Grimaud

Grimaud est maître cartier depuis 1848 et la qualité de ses cartes à jouer résultent d’un savoir-faire devenu ancestral. La marque Grimaud a développé de nombreux jeux de cartes à la fois simplement pour des parties conviviales et à la fois pour des compétitions. .

En 2018, Grimaud fêta ses 170 ans et s’associa avec la FFF afin de soutenir l’équipe de France de football durant la coupe du monde de la FIFA 2018, cela a peut-être porté chance aux joueurs qui ont rapporté la coupe à la maison.

Copag

Copag est une entreprise située à Sao Paulo au Brésil. Elle a commencé en tant que simple imprimerie en 1908 et s’est mise à produire des cartes à jouer de poker et de bridge en 1918. Leurs cartes à jouer sont principalement faites en plastique. En 2005, pour le tournoi World Series of Poker, Copag était le fabricant officiel de cartes à jouer.

Kem

Kem est une marque de cartes à jouer dite « haut-de-gamme ». Les cartes à jouer de la marque Kem sont composées à 100 % de plastique ; ses cartes ont ainsi la réputation d’être extrêmement résistante et sont donc très appréciés des joueurs et des casinos.

Gemaco

Gemaco est une entreprise produisant des cartes à jouer et des jetons de casino. L’entreprise est célèbre car elle fournit le célèbre casino Mohegan Sun en paquet de cartes à jouer.